"Se in fiorito" - partie 1

Publié le par La musique, une nuisance qui s'honore

Bonjour !


Aujourd’hui, petite écoute comparative de plusieurs versions d’un même air ("se in fiorito") tiré du Jules César de Haendel. (oui, je suis dans une période chant en ce moment… et il faudra que je vous parle de cet opéra!)


Resituons d’abord l’air dans son contexte : acte II scène 2. (c’est le même air que la vidéo de l’article sur Sarah Connolly)


César a été séduit par Cléopatre qui s'est présentée à lui sous une fausse identité (celle de "Lydia", servante de Cléopatre). Mais celle-ci a été prise à son propre jeu puisqu'elle tombe à son tour amoureuse de César. Pour savoir si ce dernier l'aime vraiment, elle met au point un stratagème: faire venir César dans sa chambre alors qu'elle fera semblant de dormir. Cet air est le dernier de César avant l'entrevue où il apprendra la véritable identité de Lydia. Il y la grâce de Lydia.

 

Traduction des paroles:

"Si dans le joli pré fleuri l'oiseau se cache parmi les fleurs et les frondaisons, son chant n'en est que plus beau. // De la même manière, si la charmante Lydia chante la nuit, encore plus gracieuse, tous les coeurs s'éprendront d'amour pour elle. // Si dans le joli pré fleuri l'oiseau se cache parmi les fleurs et les frondaisons, son chant n'en est que plus beau."

 

 

Alors, je vous propose quatre versions (deux dans cet article, deux dans le suivant) de cet air… (deux versions masculines, deux féminines, dont une de chaque avec mise en scène ! Je fais bien les choses… non en fait c’était le hasard qui les a bien faites !)

chantée par Marijana Mijanovic

chantée par Sarah Connolly

chantée par Andreas Scholl

chantée par Christophe Dumaux


Pour permettre de comparer « efficacement », je vais me baser sur des points précis, qui ne seront pas nécessairement des critères objectifs ! (plutôt que de partir dans une explication plus ou moins claire) :

Tempo et agogique

Equilibre (orchestre-voix-violon)

Ornementation

Voix (timbre, diction…)

Nuances

 

Ce qui ne m’empêchera pas de rajouter des choses si tout ne rentre pas dans ces catégories !

Bonne écoute!

 

1- La version chantée par Marijana Mijanovic

 

 

Tempo et agogique :

-  "introduction" au violon : je ne sais pas si c’est que je la trouve un peu lente mais je n’aime pas vraiment le phrasé qui pour moi "s’épanche"  un peu trop. 

  - le tempo de l’air en lui même est plus vif, ce qui me convient mieux. Mais… on est parfois proche de la précipitation dans certaines vocalises ! De même, je trouve que le tempo est un peu trop rapide pour la partie du violon (pas d’un point de vue technique, mais d’un point de vue musical, on apprécierait d’avoir un peu plus de temps…)


Equilibre :

- D’un point de vue général, je trouve que le son de l’orchestre est un peu trop fondu, qu’il manque de précision. Mais ça, à la rigueur ça peut venir en partie de la prise de son (et de la vidéo youtube !) Mais au vu du rendu sonore du violon seul, je pense quand même que l’orchestre doit avoir un son (trop ?) uniforme. Question de goût après…

  - Bon équilibre entre la voix et l’orchestre, mais le violon solo mériterait lui d’être  parfois un peu plus mis en valeur et de se détacher un peu plus de la masse orchestrale.

 

Ornementation :   

 

- Une première partie (A) assez peu ornementée, (enfin, il reste difficile de savoir ce qui relève vraiment de l’ornementation, mais après avoir écouté de nombreuses versions, je pense pouvoir dire que celle-ci l’est assez peu) qui met en avant la mélodie.

- La partie centrale (B) se prête moins facilement à l’ornementation… Mais on trouve à la fin de celle-ci une proposition assez surprenante qui me laisse indécise…

- Avant le retour du A, on trouve un passage cadencé au violon, brillant sans pour autant en devenir trop extravagant… quoi que peut-être un peu long ?

- La réexposition de A est elle très ornementée, ce qui donne lui à de nombreuses vocalises… Pourquoi pas après tout ?


Voix :

- une voix jolie et homogène… mais qui ne me séduit pas plus que ça (oui, on est dans le pur subjectif là !), peut-être est-ce du fait que son timbre est assez proche de l’orchestre et que j’aurai envie de l’entendre un plus clairement ? (et il est aussi évident que le son de la vidéo n’est pas génial… donc que le timbre est probablement détérioré !) Allez savoir…

- au niveau diction, c’est bien, sans être génial… Une nouvelle fois, on peut peut-être invoquer la prise de son ou la proximité avec l’orchestre.

- il arrive parfois aussi que Marijana Mijanovic ait un détaché sur certaines notes que je trouve un peu "dur" (3’09’’-10’’ par exemple)


Nuances :

- pas grand chose à dire… car elles sont assez peu présentes… (encore la faute du son de la vidéo ? je n’en suis pas sûre à 100%...) on notera tout de même un joli piano sur la fin de B !


Globalement ? Une version qui me plaît sans pour autant me convaincre…


 

2- La version chantée par Sarah Connolly

 

 


Tempo et agogique :

- Un tempo initial (A) vif mais pas trop, qui permet un jeu (ou un chant) clair et précis, sans pour autant altérer le caractère de l’air, et sans oublier un rubato expressif bien utilisé… Je vote pour !

- La partie de B est elle, très légèrement plus lente, mais cela ne me semble pas injustifié musicalement.

- La cadence du violon est elle un peu plus rapide que l’air (A), mais la différence ne choque pas, justifiée par la virtuosité du violoniste qui nous offre un jeu brillant, mais pas pour autant précipité.

- La conclusion à l’orchestre, plus vive encore permet de terminer l’air avec gaieté.


Equilibre :

- Je trouve qu’on a dans cette version un équilibre assez admirable ! La voix et le violon sont en dialogue direct, bien mis en avant (en partie grâce à la mise en scène), mais sans pour autant qu’il y ait un clivage solistes/orchestre.

   

 

Ornementation :

- La version de Sarah Connolly est sans conteste la version où l’ornementation est globalement la plus osée (avec notamment des ornements par sauts de tierces, quartes, notes répétées…) on aime ou pas, moi en tout cas oui !

- A est, dès l’exposition initiale, assez ornementé. Outre les sauts dont j’ai parlé juste avant, Sarah Connolly se sert aussi du silence comme d’un ornement en plaçant des micro césures qui peuvent nous faire penser à chant d’oiseau (au vu du texte… c’est plutôt positif !)

- La parte B n’échappe pas à Sarah Connolly, ni à la violoniste (oui parce que je pense que c’est une violoniste !) qui placent quelques ornements bien sentis !

- Le retour du A est encore plus ornementé… mais on ne perd pas en légèreté, donc c’est positif ! Sarah Connolly ose aussi le sifflement… si c’est pas des oiseaux ça !


Voix :

- Une voix qui me plaît beaucoup*!! De plus, j’apprécie le fait que Sarah Connolly module légèrement son timbre au fil de l’air.

- Une technique vocale indéniable, notamment au vu les ornements choisis

- Au niveau de la diction : chapeau bas Mme Connolly ! Une expression claire et aisément compréhensible ! Certes, elle roule beaucoup les "r", ce qui peut déplaire, mais moi ça ne me choque pas…


Nuances :

- Des nuances bien présentes assorties de couleurs subtiles… magnifique !

- Mention spéciale au piano à la fin de B !


Conclusion ? Je pense que vous aviez compris, je suis conquise à 200% !

 

(la suite... c'est par ici!)

 

*bon, d'accord, je ne suis pas impartiale (cf ici pour plus de détails), mais peut-on être impartial en musique?

 


 


Commenter cet article

parcours 16/07/2010 17:28


Superbe blog, je vous remercie pour votre aide et je suis complètement d\'accord avec vous... Euh voilà, oui votre site est sincèrement excellent, je songeais à tout ça en plus l\'autre jour ! NB :
J\'attends avec impatience la suite !


La musique, une nuisance qui s'honore 16/07/2010 21:29



merci beaucoup de ce très gentil commentaire!


quant à la suite... elle arrive! elle avait été un peu différée pour cause de déménagement!



Pyrausta 06/06/2010 11:38


elle laisse tomber par manque de souffle.
Meme probleme qu'avec A Scholl qui va un peu plus vite que l'orchestre trop lent pour sa tenue de souffle.si tu ecoutes les 2 autres chanteurs,à aucun moment on a l'impression de ce manque
d'air.
bonne journee à toi


Pyrausta 04/06/2010 15:19


si elle est repertoriee comme telle..bon mais je ne suis pas convaincue pour avoir trop vecu cela.
pour la justesse je ne pourrai pas te donner de timing ,pas douee pour cela.mais un peu partout..ecoute bien quand elle arrive en fin de phrase melodique.je pense que c'est un probleme de souffle
c'est tout.quand elle vocalise c'est impeccablement juste par contre.


La musique, une nuisance qui s'honore 06/06/2010 10:51



je crois avaoir peut-être compris là où tu as entendu des problèmes de justesse... n'est pas au niveau de certains ornements? Je pense que la légèreté qu'elle recherche dans son ornementation
fait que parfois elle en "laisse un peu tomber" la fin, ce qui joue peut-être un peu sur l'intonation...



Pyrausta 04/06/2010 11:07


j'ai (ré)écouté attentivement les 2 cantatrices.
je suis très partagée car les 2 versions ont leurs qualités et leurs défauts.
Au niveau ornementation il est évident que la 2eme vidéo tient le haut du pavé.Parti pris aussi de faire dialoguer le violon avec la chanteuse,ce qui est intéressant en soi.
point de vue chanteuse ,j'aime l'homogénéité de la voix de Mijanovic ,vraie mezzo pour le coup,au timbre très sombre,à la tenue de souffle impeccable,aux graves sans efforts ,pas poitrinés et
sonores malgré tout .Bémol: elle savonne des vocalises,pas toujours très précise.Diction imparfaite aussi.
Mais par contre j'aime bien l'osmose entre son timbre de voix et l'orchestre.

Quant à S.Connolly,aisance vocale dans les vocalises certes qui démontre aussi une voix moins lourde que celle de Mijanovic et une bonne technique mais je maintiens,hélas,qu'elle a un problème de
tenue de souffle qui étouffe son grave et fait même que parfois elle est limite point de vue justesse.

Mais tout ça n'empêche pas le plaisir à entendre ces airs .Ce sont là des pinailleries entre personne qui échangent leurs points de vue ,ce qui est très intéressant ,non?


La musique, une nuisance qui s'honore 04/06/2010 14:38



j'ai fais quelques recherches supplémentaires sur Sarah Connolly, elle est vraiment répertoriée de partout comme une mezzo. Et présentée comme telle dans certaines cérémonies où elle chante...


je n'ai pas repéré les endroits où elle est limite point de vue justesse, tu peux me donner un timing?


quant à Mijanovic, je ne sais pas, je n'ai pas accroché à sa voix... mais ça ça peut dépendre des jours, donc si ça se trouve, demain ça ira mieux!