Sarah Connolly

Publié le par Une nuisance qui s'honore

Pourquoi est-ce que j'ai choisi de vous parler de Sarah Connolly?

Parce que c'est une mezzo-soprano.

Comment ça "et c'est tout?"?


Oh bon, d'accord, j'ai décidé de vous parler de Sarah Connolly parce que c'est une mezzo-soprano et que je n'aime pas les mezzo-soprano. Non en fait, je n'ai rien contre elles, on va dire que c'est un timbre de voix qui ne me séduit pas (probablement du fait de la tessiture "intermédiaire", je trouve que c'est une voix qui manque souvent de "caractère").

Enfin, ça c'est d'habitude... (enfin mon habitude à moi, et j'avoue ne pas connaître toutes les mezzo qui soient!) Bref, tout ça pour dire que je n'apprécie pas vraiment les mezzo-sopranos, sauf que la, je sui tombée sur l'enregistrement du Jules César de Haendel avec Sarah Connolly dans le rôle titre.

Et je sui restée bouche bée. Pourtant, ce n'était pas facile: 1 c'est une mezzo sprano, 2 elle joue le rôle d'un homme. Et bah quand même. J'ai tout de suite accroché. J'ai regardé l'opéra plus de trois fois, et j'aime toujours autant. C'est une chanteuse à la technique vocale impressionante, et au jeu théâtral magistral (pour quelqu'un à qui le rapport au public faisait peur, on applaudit!). Sans parler d'une musicalité qui m'a tout de suite touchée (mais ça c'est purement subjectif). Bref, bref, bref, petite présentation un peu plus détaillée:


http://www.sarah-connolly.com/Photos/Photos/450BW-Headshot-2-Peter-Warr.jpg

Sarah Patricia Connolly est née en 1963. Elle commence la musique dès l’âge de cinq ans avec le piano et le chant, tout en s’intéressant aussi à la composition, notamment grâce à son père. Elle rejoint le chœur de l’église de Middleton St George où elle habite, en tant qu’alto.


Elle va au collège et lycée au "Queen Margaret’s school" de 1974 à 1980. Elle passe avec succès ses examens de piano, et très vite, la perspective d’une carrière musicale devient indubitable. Lorsque ses parents divorcent, elle déménage pour Nottingham.


Là-bas, elle continuera ses études au Clarendon College, qui offrait à cette époque la meilleure éducation musicale possible. Elle y est brillante, et à sa sortie, elle intégrera le Royal College of music de Londres. Elle y étudie le piano avec Patricia Carroll et le chant dans la classe de Margaret Kingsley. Au bout de trois ans, elle obtient le diplôme d’enseignement du piano. Mais elle hésite à se tourner vers le chant.


De 1987 à 1992, elle fait partie du chœur de la BBC, ce qui lui permet de faire un tour du monde des grands festivals musicaux et de rencontrer d’éminents chefs d’orchestre ou compositeurs tels Pierre Boulez, Luciano Berio et Peter Eötvös. Pendant cette période, elle se produit régulièrement le vendredi soir en chantant et jouant ses propres arrangements de Gerschwin avec un trio de jazz. Ivor Bolton et Jane Glover, deux chefs invités à la BBC Singers l’encouragent bientôt à poursuivre une carrière en solo.


Mais les débuts sont difficile, aussi elle envisage de faire carrière en tant que pianiste de jazz… toutefois l’envie de tenir un jour le rôle du Shéhérazade de Ravel la décide à revenir au chant. Elle parvient à vaincre sa peur de la scène et décroche quelques rôles de premier plan comme celui d’Annina dans Le Chevalier à la Rose de Richard Strauss. Bientôt, Sarah Connolly s’affirme sur scène comme dans les enregistrements (bien qu’elle ait u faire paraître son premier disque à compte d’auteur) , et ce avec un répertoire varié : Bach, Haendel, Purcell, Berlioz, Mozart, Schumann, Gluck…


Aujourd’hui, Sarah Connolly est reconnue comme l’une des meilleures mezzo-soprano anglaises Au nouvel an 2010, elle a été décorée et a obtenu le titre de Commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique (CBE).

 

 

`
Petit extrait du "Guilio Cesare" de Haendel (dernier air de la scène 2 de l'acte II)
César a été séduit par Cléopatre qui s'est présentée à lui sous une fausse identité (celle de "Lydia", servante de Cléopatre). Mais celle-ci a été prise à son propre jeu puisqu'elle tombe à son tour amoureuse de César. Pour savoir si ce dernier l'aime vraiment, elle met au point un stratagème: faire venir César dans sa chambre alors qu'elle fera semblant de dormir. Cet air est le dernier de César avant l'entrevue où il apprendra la véritable identité de Lydia. Il y chante son amour.
Traduction des paroles:
"Si dans le joli pré fleuri l'oiseau se cache parmi les fleurs et les frondaisons, son chant n'en est que plus beau. // De la même manière, si la charmante Lydia chante la nuit, encore plus gracieuse, tous les coeurs s'éprendront d'amour pour elle."
sources: wikipédia / www.sarah-connolly.com / dvd les opéras de télérama: giulio cesare, dirigé par William Christie

 

Publié dans artistes

Commenter cet article

ANTIOCHUS 30/05/2010 16:11


Je ne connais pas ce DVD ... je vais me renseigner ! merci pour cette découverte, Jules Cesar est un de mes opéras préféré !


La musique, une nuisance qui s'honore 30/05/2010 17:02



je supppose que ce dvd doit exister indépendament, mais por ma part je l'ai découvert dans un coffret de téléréma sur les opéras baroques...



ANTIOCHUS 30/05/2010 15:32


Je viens de passer un beau moment en écoutant Sarah Connolly chantant le rôle titre de Jules César ... Je ne la connaissais pas dans ce rôle ... Pour reprendre le débat initié par
Callophrys/Pyrausta ...(Salut Callophrys) Mezzo-soprano ou pas ? je dirai que dans cet air elle chante dans la tessiture de mezzo et d'une fabuleuse manière ... son timbre est remarquable et son
art du chant parfait ... Haendel (compositeur dont je parle beaucoup sur mon blog) serait fier d'entendre sa musique interprétée ainsi !
Antiochus


La musique, une nuisance qui s'honore 30/05/2010 15:35



je ne saurais toujours pas dire si Sarah Connolly est une vraie mezzo ou pas (j'ai un peu cherché, et je ne l'ai jamais trouvée que marquée en tant que mezzo!), mais il est vrai qu'elle est
magistrale dans le rôle de césar, et pas que dans cet air! J'ai vu le dvd de l'opéra entier, sa prestation est magnifique de la première à la dernière minute!



Pyrausta 28/05/2010 09:03


ce n'est pas grave..c'est bas medium.elle a une legerete dans les vocalises par contre super! belle technique pour cela mais ses profs ou ceux qui l'entourent devraient surveiller sa tenue de
souffle sinon elle fichera sa voix en l'air ce qui serait dommage.
moi aussi un temps on m'aurait qualifiee de mezzo car me faisant travailler ce repertoire là ma voix naturellement sombre dans le medium et encore plus dans les graves prenait encore plus d'ampleur
de ce cote là.mais je n'etais pas à l'aise .j'aimais chanter dans le grave plus que quand on me faisait aller dans l'aigu voire sur aigu mais je me sentais à l'aise dans des airs comme
Traviata,Tosca,Amelia du Bal Masque etc..là toute l'amplitude vocale se deployait et mon timbre correspondait.
par exemple une mezzo chante Carmen...je ne la vois pas du tout là dedans! vocalement j'entends.
cela dit ce n'est que mon avis qui n'est pas professionnel.
bonne journee


Sandrine 05/03/2015 21:17

Bonsoir, Sarah Connolly est un authentique mezzo-soprano .

Pyrausta 27/05/2010 19:11


bonjour! je suis Callophrys sur le blog" de coups de coeur en passion ".j'ai fait un autre blog pour raisons personnelles et je vais supprimer celui sur lequel tu m'as decouverte.

super ton blog consacre à la musique!

pour S.Connolly..je ne suis pas certaine du tout que ce soit une vraie mezzzo...je suis passee par ça aussi...une voix tres ample qui fait qu'on n'est jamais parvenu à me classer...Soprano lyrique
pour les uns,soprano dramatique pour les autres ou mezzo soprano.

Son grave (pas si grave que ça pour une mezzo normalement) n'est pas bien timbre et la tenue de souffle est un peu court.Timbre chaleureux assez sombre ce qui peut donner l'illusion d'une
mezzo....surtout si on la fait travailler comme telle. on a le sentiment en l'entendant qu'elle aurait besoin d'aller plus haut dans la tessiture pour etre plus à l'aise.
qu'en penses tu?


La musique, une nuisance qui s'honore 27/05/2010 23:35



j'en pense... que tu sembles bien plus callée que moi sur la question! contrairement à ce que peuvent laisser penser mes deux premiers articles, je ne suis pas chanteuse!    et que
donc je me suis contentée de ce que j'ai trouvé à son sujet (principalement sur son site offiiciel...) je serai bien incapable de te dire si Sarah Connolly est une vraie mezzo ou pas! (en tous
cas elle est "répertoriée" comme tel un peu partout!) Toujours est-il que d'une oreille musicienne mais non chanteuse, je l'ai quand même trouvée à l'aise dans les graves... et que j'adore son
timbre!


ps: contente que mon blog te plaise!