Opéra et traduction

Publié le par La musique, une nuisance qui s'honore

Bonjour,


           Petit article aujourd’hui pour savoir ce que vous pensez de la traduction des opéras… Parce que moi, vraiment, ça me dérange !

Il y a en effet certains opéras, comme ceux de Haendel (Jules César, Ariodante…) qui sont parfois chantés dans une langue autre que leur langue d’origine !

 Je suis ainsi en train de regarder la version d’Ariodante dirigée par Ivor Bolton, version traduite en anglais. Et je dois dire que je n’accroche pas vraiment… Et ce n’est pas la faute de la musique, Haendel est un compositeur que j’aime beaucoup. Mais je trouve que la l’opéra perd beaucoup du fait de la traduction du texte.

Je suis de ceux qui pensent qu’un compositeur et son librettiste ne choisissent pas une langue par hasard. Chaque langue a sa propre façon d’être mise en musique, parce que chaque langue a sa propre musique ! Je comprends qu’une mettre en scène une version traduite puisse avoir des avantages, comme faciliter la compréhension pour le public.

 Mais doit-on sacrifier une part de la beauté d’une œuvre juste pour la rendre plus accessible ? Au théâtre, la même question peut se poser. Mais la réponse que je donnerai est légèrement différente. On va au théâtre pour le texte. Alors certes, si je vais voir une version française de Shakespeare, je ne me rendrai pas compte de toutes les subtilités originales, puisque certaines ne peuvent être rendues par la traduction, mais j’aurai au moins compris l’histoire. Mais on ne va pas à l’opéra pour le texte. On va à l’opéra pour la musique. Dans ce cas, est-il vraiment utile de nous en donner une version « simplifiée » ? Si vraiment je crains de ne pas comprendre l’intrigue, je peux toujours me renseigner avant, plutôt que de passer mon temps à essayer de me raccrocher au texte chanté. D’autant plus qu’il n’est pas forcément évident de tout comprendre, même si les chanteurs sont talentueux.

Bref, tout ça pour dire que je n’aime pas les opéras traduits.

 

Et vous, vous en pensez quoi ?

 

http://www.rosssheehan.com/traduction%20xxpetit.jpg  

Publié dans Vous en pensez

Commenter cet article

Thierry-alias-Jean-Philippe 02/08/2010 10:08


Bonjour ! Je viens de découvrir votre blog chez l'amie Pyrausta ! Et quelle découverte !! Je tiens aussi un blog consacré à la musique : inutile de vous décrire ma joie en découvrant votre blog...
Pour revenir à votre article, je suis d'accord avec vous bien sûr. Un opéra a été écrit dans une certaine langue par le librettiste parce que le compositeur a demandé à ce qu'il en soit ainsi -
bien souvent en raison de la musicalité propre de cette langue. La traduction détanure donc l'opéra. Bonne continuation pour votre blog ! Je vais poursuivre ma découverte. Je vous souhaite de
passer une bonne semaine et à bientôt


La musique, une nuisance qui s'honore 04/08/2010 11:17



merci beaucoup pour ce commentaire! je ne manquerai pas d'aller découvrir votre blog!



JACQUELINE/Mina 17/07/2010 17:00


tout à fait d'accord!! Chaque langue a sa propre musique et on pourrait se demander si ce n'était le cas pourquoi Mozart demande à Dal Ponte de lui écrire le livret en italien!!!!
Au sujet de cette mauvaise habitude (enfin façon de parler!) je me souviens de ma grand mère qui chantait "La prière à la Vierge"...que je découvris beaucoup plus tard etre tout simplement "Vissi
d'arte"! De toute façon pour la meilleure compréhension ( en Italie c'est rare car bien sur l'italien prime!!!) on projette en haut de la scène la traduction simultanée!!
Bonne continuation!
A bientot!


La musique, une nuisance qui s'honore 17/07/2010 17:06



oui, la traduction simultanée existe... alors franchement, pourquoi vouloir traduire?



ANTIOCHUS 22/06/2010 17:00


Bonjour Pazuline,
Il est rare d'assister (en france) à des représentations d'opéra dans une langue qui n'est pas celle d'origine ... heureusement car j'aurais les mêmes réserve que toi ! Il reste cependant des
traditions de traductions comme au "English National opéra theater" de Londres où, au contraire du "Covent Garden" tous les opéras sont chantés en langue anglaise ... En France, dans la première
partie du 20ème siècle, jusque dans les années cinquante, on chantait les opéra traduit en français (particulièrement à l'opéra comique et à l'opéra de Paris ... quelques enregistrements (bien
ridicules) le prouvent comme les opéras de Wagner par l'immense ténor Georges THILL par exemple. Quant à Haendel, il existe un enregistrement de "Jules César" malheureusement en anglais, que j'aime
énormément mais c'est la seule exception (Direction : Sir Charles Mackerras avec Janet Baker) D'accord avec toi pour dire que la traduction dénature, dans une certaine mesure, l'oeuvre
Antiochus