Je chante faux, mais j'entends juste. (Marcel Achard)

Publié le par La musique, une nuisance qui s'honore

          http://image.mabulle.com/e/en/enavantleshistoires.mabulle.com/l_orthophonie/voix.gif            Après voir parlé d’un opéra, puis d’une chanteuse, je me suis dit qu’un article sur la voix pourrait être le bienvenu. (mais petite précision en passant, non je ne suis pas chanteuse !) Tout le monde connaît plus ou moins le principe de fonctionnement de la voix : l’envoi d’air à travers les cordes vocales (situées dans le larynx) permet de mettre ces dernières en vibration et de produire un son. Son qui est par la suite amplifié grâce aux « organes résonateurs » que sont entre autres les cavités buccale et nasale ou le pharynx. En modifiant la tension des cordes vocales et donc leur longueur, on peut moduler la hauteur du son ainsi produit. Nous sommes tous (sauf traumatisme important), capables de chanter. C’est cette apparente simplicité de l’universalité qui nous fait souvent dire ou penser que la voix est l’instrument de musique le plus ancien. Car il s’agit bien d’un instrument de musique. La voix, comme n’importe quel instrument, a besoin d’être travaillée.

 

Travaillée, certes, mais comment ?

 

C’est simple me direz-vous, inscrit toi dans un conservatoire ou une école de musique, ou alors trouve-toi un prof particulier et prends des cours ! Alors… oui mais non ! Oui, si je prends des cours de chant (dit classique ou lyrique) dans un conservatoire, je serai plus ou moins initiée aux techniques du chant lyrique. Mais si je prends des cours dans une petite école, si ça se trouve, je me retrouverai à chanter de tout, sauf du classique ! Idem avec un prof particulier.

 

Mais considérons l’option conservatoire. Imaginons deux secondes que je prenne des cours depuis déjà longtemps, que je sois super douée et dotée d’une voix exceptionnelle. Je pourrai peut-être parvenir un jour à être aussi célèbre que Sarah Connolly par exemple (cf. l’article précédent). Là le premier qui me dit que je ne sais pas chanter est un idiot. Et bien ce n’est pas si sûr. Voire carrément incertain. D’abord, parce que la voix est bien plus complexe qu’il n’y paraît, et qu’il peut vite arriver d’être « classé » dans la mauvaise catégorie. (n’est-ce pas Pyrausta?) Donc, savoir chanter pour ne pas chanter ce qui nous irait vraiment, ça n’est pas la meilleure des perspectives. Mais en plus, si je décrète que je sais chanter (en entendant par là maîtriser toute la technique du chant), je réduis considérablement les choses !

 

Parce que d’un point de vue d’européen occidental, oui, Sarah Connolly, Mireille Delunsch, Paul Agnew (et bien d’autres !) savent chanter. Mais déplaçons nous un peu… vers la Mongolie par exemple. Là-bas, ce ne sont pas du tout les même voix que l’on va entendre. Et peut-on pour autant dire qu’ils ne savent pas chanter ? Ca serait une belle absurdité alors qu’ils maîtrisent des techniques largement aussi pointues que les notre… Le chant diphonique* en est un bel exemple. Celui qui le maîtrise peut donner l’impression de faire à lui seul deux voix à la fois. Non d’ailleurs, il est plus juste de dire qu’il fait deux voix à la fois ! Autre exemple : le chant tibétain. L’ambitus potentiel** de ces voix est phénoménal !! Ils parviennent à aller chercher des graves que je ne suis pas sûre que l’on trouve chez nous… Là, je ne vous expliquerait pas comment ça se passe, je sais trop peu de choses là dessus.

 

Finalement, la voix est peut-être bien l’instrument qui a le plus grand panel de sons. Il existe peut-être même autant de sortes de chant possibles qu’il y a d’hommes sur cette planète…

 


Petit exemple de chant diphonique...

 
                     
... et un de voix bulgares (non je n'en ai pas parlé dans l'article, mais sinon, il va faire douze pages!)
                      
                      

 

 

*Le chant diphonique est un terme générique désignant toute technique vocale permettant à une personne de produire plusieurs notes simultanément et donc de faire du chant polyphonique (à plusieurs voix) au moyen d'un seul organe vocal combinant d'une part divers types de voix (de gorge, de tête, etc.) et d'autre part divers positionnements de la langue ou des lèvres

 

** Il eut peut-être fallu normalement parler ici de tessiture plutôt que d'ambitus, mais ce qui m’intéresse n’est pas tant l’échelle où la voix est « jolie » et égale qui m’intéresse mais bel et bien l’intervalle entre la note la plus grave et la plus aigue que ces voix peuvent atteindre.

Publié dans instrument

Commenter cet article

Felice 18/02/2011 21:12


Superbe article. Effectivement, le chant comme instrument, mais un instrument très intime, puisqu'on ne peut s'en séparer. Je m'en rend compte depuis que j'ai commencé l'apprentissage du chant,
alors que je suis déjà multi-instrumentiste :)
Et le professeur, on sent aussi la différence entre le prof d'instrument et le prof de chant. Ma prof de chant commence à bien me connaître, "anatomiquement parlant", ce n'était pas le cas avec,
par exemple, ma prof de piano ^^
(Je découvre ton blog petit à petit, ne t'étonne donc pas de commentaires sur de vieux articles ;) )


La musique, une nuisance qui s'honore 18/02/2011 21:15



Il me paraît assez logique qu'un prof de piano te connaisse moins bien qu'un prof de chant! ^^ mais un prof d'instrument à vent peut aussi très bien connaître ses élèves de ce point de vue là!


c'est plutôt sympa d'avoir des commentaires sur d'anciens articles, ça montre qu'ils ne sont pas complètement tombés dans l'oubli...  il est d'ailleurs fort possible que je commente chez toi
dans les jours qui viennent!



Thierry-alias-Jean-Philippe 02/08/2010 10:14


Re-bonjour ! Bel article sur les voix pour le chant ! Chaque culture a ses propres us pour "juger" si telle ou telle chose est bien ou pas. Vous le dites très bien dans votre article. A bientôt


La musique, une nuisance qui s'honore 04/08/2010 11:18



ce qui me plaît dans la musique, c'est que tout le monde peut penser différemment mais que personne n'a tort! ^^



Pyrausta 31/05/2010 12:24


tres bel article!! on peut dire aussi amplitude vocale pour designer l'intervalle que tu as entre la note la plus grave et la plus elevee..(pas forcement la plus jolie effectivement)
Quant à parler de cours de chant ,il faut trouver le bon prof qui te fera tout de suite trouver ta place,ta voix,et te fera travailler dans de bonnes conditions car oui la voix se travaille et
c'est presque un sport car nos cordes vocales sont comme des muscles qu'il faut entrainer des heures par jour et surtout sans eprouver la moindre fatigue!mauvais signe quand on s'enroue,que l'air
se met à passer au travers des cordes les faisant se separer...c'est la porte ouverte aux nodules...
Quant aux autres façons de chanter ,nos oreilles doivent s'habituer car nous ne modulons pas de la meme maniere que les Bulgares ,les asiatiques etc...Tres interessant donc cet article qui met en
lumiere toute la complexite du chant et des techniques ..
et pourquoi pas tout un article sur les voix Bulgares??Beaucoup à dire mais surement passionnant.
et la voix est l'instrument le plus ancien ,le plus intime car notre corps est le receptacle tout entier ,la caisse de resonnance et certaines personnes perçoivent difficilement cette façon de
s'exprimer ,trop proches de la personne qui chante.il n'y a pas d'intermediaire comme avec un piano ,un violon etc...c'est l'ame mise à nu.
merci pour cet article.


La musique, une nuisance qui s'honore 31/05/2010 12:27



merci de ton commentaire!


il est vrai que le choix du professeur est primordial pour bien développer sa voix!


je retiens pour le terme d'amplitude vocale!


quant à un article sur les voix bulgares... pourquoi pas!


 



ANTIOCHUS 30/05/2010 11:50


Bienvenue dans la communauté "Musique classique opéra" dans laquelle vous avez demandé à entrer ... Si vous aimez les "voix bulgares" nous sommes faits pour nous entendre ! Je vais explorer votre
blog qui semble à première vue bien alléchant ... à bientôt !
Antiochus