Musique et film (3)

Publié le par La musique, une nuisance qui s'honore

Bonjour,

 

Retour aujourd'hui sur le line qui existe entre la musique classique et les films. Et cette fois, c'est avec le film Farinelli de Gérard Corbiau. Le but de cet article n'est (une fois de plus) pas de vous raconter l'histoire du film ni même d'en évaluer la valeur historique. Certes, au travers du film, on croise, outre Frainelli, des personnages tels que Haendel. Mais je n'en sais pas plus que ça sur leur relation. Je serai donc bien dans l'incapacité de vous dire quelle est la part de faits réels et de romanesque dans ce film. En fait, ce qui m'intéresse plus particulièrement sur Farinelli, c'est le problème musical qu'il a posé aux réalisateurs du film!

 

Car mettre la vie de ce célèbre castrat en image n'a pas été simple. Et les difficultés ne venaient pas simplement du peu d'informations sûre dont on dispose sur lui. Une des grandes questions fut d'arriver à recréer la voix d'un castrat. Car la production du film ne s'est pas contentée de la remplacer par un contre ténor ou une soprane, ils sont allés chercher plus loin. Avant que de vous exposer la démarche qui fut la leur, je précise que je trouve que cette volonté de retrouver "vraiment" la voix d'un castrat est très intéressante du point de vue musical!

 

 

 

 

Voici ce que l'on peut lire sur le site de l'Ircam:

 

          "Le film de Gérard Corbiau relate la vie mouvementée d'un des musiciens les plus connus du XVIIIe siècle: le castrat Carlo Broschi dit Farinelli. Un certain nombre de scènes se passent à l'opéra, montrent des extraits de représentations d'oeuvres lyriques. La voix des castrats alliait pour des raisons physiologiques plusieurs qualités: un timbre d'enfant (abesnce de mue), une grande étendue, un souffle très important dû à une cage thoracique plus vaste que la moyenne, une grande souplesse dans les vocalises et les traits difficiles.

          Aucun chanteur actuel n'est en mesure d'éxecuter les partitions dédiées aux castrats. C'est ainsi qu'est née l'idée d'utiliser les capacités des nouvelles technologies, notamment celles développées à l'Ircam, pour créer une voix artificielle proche de ce que l'on peut imaginer être la voix d'un castrat. En effet, il n'existe qu'un seul enregistrement du dernier des castrats connus en occident, Alessandro Moreschi, dont on capta la voix entre 1902 et 1904. La très mauvaise qualité technique de l'enregistrement en fait plus un témoignage qu'un outil de travail pour modéliser des phénomènes vocaux.

          Il a donc été décidé d'enregistrer deux chanteurs aux voix complémentaires: Derek Lee Ragin (contralto) et Ewa Godlewska (soprano colorature) et de créer à partir de ces deux voix une voix artificielle, juvénile, puissante et agile. Le schéma ci-dessous montre l'étendue de le voix des chanteurs actuels, en comparaison de celle de castrats:

 

Étendue voix humaine

 

Les traitements informatiques utilisés en analyse/synthèse (analyse de voix, et extraction d'informations pertinentes, puis synthèse d'une nouvelle voix) ont permies de résoudre deux types de problèmes:

-l'homogénéIsation des voix des chanteurs de départ pour créer une nouvelle voix cohérente, par des techniques que l'oon peut rapprocher du morphing en informatique graphique. Ce travail a été effectué sur les voyelles, beaucoupplus présentes  dans ke chant italien virtuose que les consonnes: chaque voyelle a été analysée, identifiée selon sa nature, sa note et sa puissance, puis traitée pour ressembler plus ou moins aux voix d'origine.

-La longueur des notes chantées: le scastrats pouvaient tenir des notes sur de très longues durées, parfois presque une minute, ce qui est impossible aux chanteurs actuels."

 

Alors oui, c'est presque dommage de se dire qu'il n'y a pas directement un(e) chanteur(euse) derrière ce personnage, mais je trouve que ce choix de recherche de véracité est remarquable d'originalté!

Et vous, vous en pensez quoi?

 

Allez, un peu de musique pour terminer!

 

 

  

sources: http://mediatheque.ircam.fr/sites/voix/creer/farinelli.html

Publié dans musique et autres arts

Commenter cet article

Felice 27/02/2011 16:16


Ce travail de recherche est en effet très méritant ! Par contre, je me demande pourquoi ils n'ont pas utilisé une voix de jeune garçon, au moins en partie...


La musique, une nuisance qui s'honore 28/02/2011 09:34



je pense qu'un jeune garçon n'avait pas la technique vocale qu'ils recherchaient... mais bon, en fait je ne sais pas!